Emploi, formation, innovation sont les maîtres mots.

Etre entrepreneur, c’est aussi s’engager pour l’emploi. Cette mobilisation nourrit notamment le rôle social de l’entreprise mis en lumière dans le cadre de la loi PACTE. La définition et l’application d’une politique RSE mais aussi le soutien à des dispositifs de soutien aux jeunes et aux publics fragilisés sont des réponses à cet impératif. Il en existe d’autres et, il faut l’espérer, de nouveaux verront bientôt le jour sous une impulsion collective où les entrepreneurs ont un rôle déterminant à jouer.

 L’entreprise a une fonction sociétale intrinsèque qui s’appuie sur sa capacité à générer de l’emploi et à contribuer au développement économique du territoire. En tant qu’entrepreneur, créer de l’emploi, mais aussi et surtout, permettre à chacun d’y accéder, quel que soit son parcours, est une préoccupation majeure. A cela s’ajoute la capacité qui doit être la nôtre de faire grandir nos collaborateurs, une tâche pas toujours aisée qui nécessite de savoir être à l’écoute et de se réinventer, mais une tâche ô combien indispensable et structurante pour la croissance de l’entreprise. Emploi, formation, innovation sont les maîtres mots de cette démarche globale qui permet à l’entreprise de jouer son rôle social.

APRIL rassemble aujourd’hui 3 800 collaborateurs dans une dynamique affirmée en faveur de la RSE qui s’exprime notamment par le dispositif de soutien à l’emploi des jeunes, Première Marche. L’écosystème soutenu par Evolem, représente quant à lui 3 040 emplois dont 1 545 au sein du Groupe Id’ées, un des premiers acteurs français du secteur de l’insertion par l’économie (taux de sortie vers l’emploi de 66 % sur ces cinq dernières années). La Fondation Entrepreneurs de la Cité dans laquelle est engagé Evolem a depuis 2007 accompagné près de 15 000 entrepreneurs issus de publics fragilisés : chômeurs de longue durée, jeunes de quartiers défavorisés, personnes en situation de handicap. En complément, Evolem Citoyen apporte son aide à P.E.R.L.E, un programme piloté par le Foyer Notre Dame des Sans-Abri à Lyon pour mener vers l’emploi des personnes résidant en centres d’hébergement (531 jeunes ont retrouvé le chemin vers l’emploi depuis sa création en 2012), au dispositif 100 Chances 100 Emplois à destination des jeunes qui ont des difficultés à accéder à l’emploi ou encore à L’Ouvre Boîte des Apprentis d’Auteuil qui forme de jeunes entrepreneurs.

La formation est un des principaux leviers d’une mobilisation efficace en faveur de l’emploi pour tous. L’adéquation de l’offre avec les besoins du monde du travail est fondamentale et doit permettre à chacun de construire son projet professionnel sans discrimination. EDEN School en est l’illustration. Cette école innovante qui permet à des jeunes de moins de 18 ans de se former au métier de développeur web et mobile par une pédagogie basée sur le Faire pour Apprendre. Les élèves suivent également des cours académiques (de français, histoire-géographie, mathématiques, sciences, anglais) et des cours d’enseignement humain (estime de soi, confiance en soi, gestion des émotions, communication non violente, apprendre à apprendre, orientation tout au long de la vie, connaissance du monde du travail…). Les entreprises partenaires de cette école confient des projets digitaux à l’atelier de production pour que les élèves travaillent sur des projets réels. Elles interviennent également en mécénat de compétences et soutiennent financièrement l’école afin qu’elle soit accessible au plus grand nombre. Cet engagement collaboratif est bénéfique pour tous et témoigne de la possibilité d’ouvrir collectivement de nouveaux horizons pour l’emploi, en particulier celui des jeunes.