Le futur de l’entreprise, une démarche collective

Cette année encore, le congrès Entreprise du Futur a réuni entrepreneurs, dirigeants, formateurs pour penser l’entreprise de demain. Plusieurs témoignages ont attiré mon attention, valorisant la créativité, le sens de l’action et la capacité à mieux partager pour avancer.

Bruce Dickinson est le leader du groupe Iron Maiden et le PDG de Cardiff Aviation. Il était convié au congrès Entreprise du Futur pour témoigner de son expérience autour de la thématique « Transformez vos clients en véritable fans de votre entreprise ». L’intervention de cet artiste et entrepreneur a connoté l’ensemble des échanges de cette journée en positionnant au cœur de la réflexion sur l’entreprise l’importance des relations humaines. Ces relations, ce sont celles tissées avec les clients, les collaborateurs, les personnes croisées chaque jour, mais aussi soi-même.

L’enthousiasme et l’énergie, indispensables moteurs de la démarche entrepreneuriale

Bruce Dickinson a interpellé l’auditoire sur deux choses auxquelles je crois particulièrement. La première est l’importance de la rencontre, de la curiosité et de la découverte qui se traduit par l’attention portée à la capacité créative de chacun pour faire grandir les projets et en faire naître de nouveaux. La seconde est la cohérence avec soi-même, le sens donné à son action, celui qui se nourrit d’enthousiasme et d’énergie, indispensables moteurs de la démarche entrepreneuriale et gages de l’exigence de qualité dans la conception des services et des produits que l’on propose.

Partir à la rencontre de toutes les personnes qui font une entreprise. Une nécessité.

Croire pleinement en son projet et vouloir en faire bénéficier le plus grand nombre, sont des points communs aux nombreux intervenants de cette journée d’échanges. A l’image de Clara Gaymard, marraine de l’édition 2019, et engagée dans le mouvement de l’économie bienveillante. A l’image aussi d’Alain Roumilhac, PDG de Manpower Group France, Frédéric Van Heems, directeur général de Véolia Eau France et Pierre Clément, directeur général Entreprises d’Orange France, tous trois mobilisés pour faire évoluer le management dans leur organisation. Leurs témoignages soulignent l’importance de partir à la rencontre de toutes les personnes qui font une entreprise. Une nécessité pour comprendre les freins, les potentiels et analyser les leviers d’action pertinents pour avancer ensemble, en précisant le rôle de chacun.

Dans cette dynamique, la question du sens est une nouvelle fois centrale, condition de la responsabilisation et de l’engagement permettant de s’éloigner de la fonction command and control du manager aujourd’hui à bout de souffle, imposant l’émergence de nouveaux modèles. De nouvelles manières de faire plus épanouissantes, pour tous et notamment pour les managers, à condition qu’ils puissent être considérés comme des personnes soucieuses de progresser au contact des collaborateurs. En cela, et pour ouvrir de réjouissants horizons à l’entreprise du futur, je rejoins la conclusion de Frédéric Van Heems : « Aidons-nous les uns les autres ».