Moussa Camara : « La réussite, c’est l’épanouissement de soi »

Moussa Camara est la créateur de l’association Les Déterminés qui soutient la création d’entreprise dans les quartiers populaires et milieux ruraux. Rencontre, à l’occasion du Printemps des Entrepreneurs, pour le blog de Bruno Rousset.

Aujourd’hui, quels messages les Déterminés veulent-ils faire passer au monde économique ?

Moussa Camara : Le message prioritaire est que l’entrepreneuriat est un puissant levier d’accessibilité à l’emploi pour tous. C’est un moyen de lever ces barrières d’auto-censure que les jeunes ont tendance à se mettre spontanément dans les quartiers populaires et dans les milieux ruraux. Il est nécessaire de réaffirmer au monde de l’entreprise, à tous les acteurs économiques, que si l’on veut qu’il y ait une réussite économique de nos territoires, il faut faire confiance à ces entrepreneurs. Les entreprises doivent se dire qu’il y a aussi là-bas des opportunités de réussite dans lesquelles on peut s’inscrire, comme ailleurs.

Vous invitez les entreprises et les entrepreneurs à se tourner plus fortement vers ces territoires ?

Moussa Camara : Exactement, car une certaine population reste à l’écart de l’information et ne dispose pas des clés pour entreprendre. Il faut changer l’état d’esprit de ces entrepreneurs issus des milieux ruraux ou de quartiers populaires qui ont un manque d’ambition, les pousser à l’excellence. Cela passe par l’accompagnement, la formation dans lesquels il faut investir. Avec les Déterminés, nous faisons intervenir des formateurs et experts de qualité pour permettre à nos entrepreneurs de voir plus loin et de prendre confiance en eux. Une fois formés, on leur attribue des mentors. L’association est un tremplin vers les réseaux économiques qui les entoureront.

Pour ces entrepreneurs et investisseurs, quel est l’intérêt de s’engager dans cette démarche ?

Moussa Camara : Avant tout l’intérêt général. Il y a un fort potentiel avec par exemple une population des quartiers populaires qui affiche un taux de chômage élevé mais aussi un important taux de création d’entreprises. Or la plupart d’entre elles ferment par manque de moyens et d’accompagnement.

C’est un enjeu sociétal car plus on accompagne ces entrepreneurs dans la création d’entreprise, plus ils seront à même de créer des emplois et de dynamiser l’économie du territoire.

Ce sont aussi des gens qui peuvent apporter localement des solutions avec des projets ambitieux.

Est-ce qu’il y a de belles réussites qui vous ont marqué ?

Moussa Camara : On pense souvent que la réussite c’est gagner beaucoup d’argent, pour moi la réussite que je vois chaque jour avec les Déterminés, c’est celui qui se lève chaque matin pour travailler pendant des mois à concrétiser son projet. La réussite, c’est l’épanouissement de soi. En France, il y a des personnes qui sont parties sans beaucoup de moyens et ont créé de belles choses. Je pense notamment à Ludovic Le Moan avec Sigfox ou encore à Jean-Michel Aulas. C’est la force de cet esprit entrepreneurial qui me marque et m’inspire.

Pourquoi intervenir au Printemps des Entrepreneurs ?

Moussa Camara : Cet événement met à l’honneur la France et la jeunesse et j’y suis sensible.

Et puis Lyon me tient à cœur

parce que c’est la ville où, en dehors de Paris, nous avons lancé la première formation des Déterminés en mai 2017. Sur la dizaine d’entrepreneurs issus de cette formation, cinq ont démarré leur projet, deux sont retournés à l’emploi et travaillent toujours en parallèle sur leur projet et trois sont en cours de développement de leur projet mais n’ont pas encore déposé leurs statuts. C’est un bon bilan parce qu’on part de loin. L’idée était de rapprocher le monde économique et les quartiers populaires et c’est réussi.

Pour en savoir plus : www.lesdetermines.fr
L’emploi des jeunes, l’affaire de tous. Interview de Bruno Rousset à lire sur Widoobiz