Oser l’entrepreneuriat avec Aude de Thuin

Forte de son expérience d’entrepreneur, Aude de Thuin décide en 2012 de lancer un forum d’un genre nouveau sur le thème « Osons la France ». Un appel à l’audace, à la responsabilité, à la confiance dans les talents de chacun, à tous ceux qui veulent avancer en France. Un événement à l’image de sa fondatrice qui mêle courage, conviction et intuition.

L’idée de créer le forum « Osons la France » est née « de très nombreuses rencontres que j’ai pu faire et qui m’ont renvoyé une image très négative de la France. Ça m’était insupportable de vivre dans un pays qui avait une représentation aussi négative de lui-même. Alors qu’on a également des raisons d’aller bien ! » explique Aude de Thuin. Loin d’un optimisme béat parce que « consciente de la réalité économique et des changements profonds qui sont les nôtres, j’estime aussi qu’on a la chance de vivre dans un pays magnifique, d’être très créatif, d’avoir une éducation formidable et des patrons qui sont recherchés dans le monde entier. Et on ne le sait pas toujours ! »

L’objectif du forum ? Prendre le temps de regarder nos points forts, pour retrouver notre confiance en nous et notre moral pour rebondir. « Parce que notre incapacité à nous relever des coups durs fait que nous perdons de la valeur et de notre compétitivité » poursuit Aude. « On ne peut pas laisser aller les choses comme ça ! ». Pour lutter contre les idées reçues et le défaitisme ambiant, le principe consiste à donner la parole exclusivement à la société civile, d’encourager et d’accompagner toutes les initiatives qui vont de l’avant dans tous les domaines (industrie, entreprise, science, recherche, éducation, art). Parce que l’audace ne peut se concevoir sans liberté, le forum est volontairement apolitique. Hommes et femmes politiques sont interdits de parole mais invités à écouter la société civile – certains représentants sont connus, d’autres moins – et à y puiser des idées nouvelles.

Le format ?

3 forums en France (Paris, Lyon, Lille en 2013) pour réunir pendant 24 heures non-stop speakers et participants autour d’une vision positive de la France. Et ça marche ! « Nous avons aujourd’hui des demandes à peu près dans toutes les grandes villes de France. Nous étudions donc un élargissement de notre activité dans d’autres villes et sommes en train de préparer une énorme opération pour fin 2014, plus importante que les forums » s’enthousiasme Aude.

On sent effectivement que les gens commencent à bouger et que la société civile se prend en main et commence à intégrer qu’elle peut avoir un rôle !

Un succès incontestable et incontesté qui répond à une vraie tendance. Aude de Thuin a ce talent de sentir l’atmosphère du moment et d’y répondre. Avec « Osons la France », elle n’en est pas à son coup d’essai. Après avoir lancé un journal de petites annonces, elle créé sa première vraie entreprise à 30 ans autour de « La semaine du marketing direct », un événement BtoB totalement nouveau à l’époque pour un métier qui émergeait. Puis sont venus « L’Art du jardin » et « Créations et savoir-faire » qui, pour le premier, répondait à la crise, pour le second redonnait de la fierté aux femmes. Un galop d’essai avant l’aboutissement en 2004 : le Women’s Forum for the Economy and Society. 18 mois d’intenses préparations pour un événement totalement intellectuel. « C’était gonflé au sens où je ne partais de rien, je n’avais aucun réseau ! » se souvient Aude. Mais une conviction : « L’idée m’est venue quand on m’a refusé l’accès au forum de Davos. La limite des femmes vient de leur manque de confiance en elles. Quoi qu’elles demandent – un poste, une augmentation… –, il faut qu’elles aient le courage de se considérer à égalité avec leur interlocuteur. Il faut arrêter de tout réduire à la différence hommes-femmes, mais plutôt se dire : parce que je le veux, je mérite de progresser. » Parce que vouloir, c’est pouvoir !

Battante et créative, Aude puise ses sources d’inspiration dans la lecture – 5 quotidiens par jour, plusieurs hebdos par semaine sans compter les livres – et continue à écouter ses intuitions. « Surtout celles qui me taraudent. Quand l’idée continue de m’habiter, c’est souvent signe qu’elle est bonne au sens où elle anticipe et répond à un besoin ou une tendance du moment. Alors j’y vais ! » Comme par exemple un événement à destination des jeunes femmes en préparation pour l’automne 2014, lancé avec Aufeminin.com sur le thème « Ayez confiance en vous parce que le monde a besoin de vous ». Au programme : des journées à Paris, Toulouse, Lyon (les 19 novembre, 4 décembre et 22 janvier), puis le Liban ou la Turquie. Un événement à échelle mondiale donc pour continuer à aller ensemble de l’avant. Où s’arrêtera Aude ? « Pourquoi m’arrêter ? Je suis là pour fédérer les énergies positives et aider à aller de l’avant. Alors du moment que ce que je fais est utile, je n’ai aucune raison de m’arrêter. » On la croit sur parole !