PKM, le héraut de l’actionnariat salarié

A 23 ans, Pierre Kosciusko-Morizet crée son entreprise. Il sort alors tout juste de HEC et revient des Etats-Unis où il a su saisir l’idée qui allait faire le succès de PriceMinister. Il se lance en 2000 avec une détermination qui semble ne l’avoir jamais quitté. Et un certain nombre de convictions qui ne semblent pas s’être érodées sur l’autel de la réalité entrepreneuriale mais qu’il défend, toujours, avec une vigueur saisissante.

Notamment, PKM est un chantre de l’actionnariat salarié. Il en défend la cause et en a testé la mise en place qui, pour être parfois difficile et frustrante, n’en reste pas moins selon lui une très bonne façon d’ « aligner les intérêts » des acteurs de l’entreprise. S’il a revendu PriceMinister l’année de ses dix ans au groupe japonais Rakuten dans la perspective de booster sa croissance, le jeune dirigeant pilote encore sa société. Et déploie son énergie à la faire grandir, tout en se « battant » pour un capitalisme plus humain et une entreprise moins inégalitaire.

Créer son entreprise… pour être heureux ?

Partager la valeur créée

Plaidoyer pour l’actionnariat salarié

La rémunération ? Du salaire et des actions !

Ne gâchons pas la crise

Gérer le temps

La vision après-vente